« C’est peut-être pourquoi toute rupture, tout divorce est si douloureux. Ce n’est pas l’être aimé, le complément ou la différence, le maître ou l’objet qui vous manque, c’est « l’autre », le témoin, ce micro et cette caméra perpétuellement branchés ».  

Le lit défait, Françoise Sagan.

« Les gens se baguenaudaient d’une source à l’autre et vidaient leur flasque en porcelaine, à petites gorgées, persuadés, sans plus de preuves, qu’on les guérissait d’autre chose que du simple ennui ».  

Le palais de verre, Simon Mawer